Avenir

Le futur à un passé….

Mais les hommes ont la mémoire courte…et notre présent en est la triste illustration

Cette jeune fille qui court fuyant le napalm.

Ce jeune garçon, dont le regard couvert de mouche supplie pour une goutte de cette eau salvatrice.

Ces corps mutilés d’enfants qui font la une des journaux dont ont à vite tourné les pages.

Les œufs de Pâques seront des bombes pour ces enfants de l’est

La haine remplace la raison et le passé rattrape notre présent, faisant craindre l’avenir.

Crédulité – Croyance

Ne croire en rien, c’est admettre implicitement que ce rien revêt une importance

L’attitude mentale de la croyance est basée sur l’adhésion d’une idée hypothétique dont on ne peut vérifier la véracité, elle n’exclut pas le doute.

On peut croire en une réalité et rester crédule malgré tout, mais on ne peut être croyant et crédule tant la foi appartient au royaume des ignorants qui inventent une entité pour trouver des explications aux choses qu’ils ne comprenaient pas.

Cette ignorance des choses, alimente nos croyances qui peuvent être aisément associées à de la naïveté, d’où une crédulité ridicule.

La seule vertu des croyances pourrait être un rempart contre les angoisses de l’existence

Faut-il donc croire pour être heureux ??.

Fatigue

Physique, émotionnelle, psychique peut-être être ?

Ne sont elle pas liés face aux incertitudes et inquiétudes que notre quotidien génère.

Cette nouvelle crise a et aura un impact sans précédent sur la vie de chacun, il,nous faut impérativement distinguer ce sur quoi nous pouvons avoir prise de ce que nous devons subir.

Notre rapport au monde, aux autres nous mène vers un épuisement collective, qui fait que nous risquons de nous désengager de la vie.

Nous vivons un moment de pression accrue est cette sensation ubiquitaire est une angoisse sans limite.

Notre fatigue, quelle qu’elle soit est liées aux conditions anxiogènes du moments qui nous envahissent et affaiblissent nos capacités de résilience.

Retirons nous de cette agitation, prêtons attention à nos sensations Cette fatigue du désastre ne doit pas nous empêcher de penser à demain et , comme le soleil, nous nous lèverons pour un nouveau jour.

Vieillir

Le silence des moments perdus au fil du temps qui passe

L’esseulement des nuits sans sommeil, peuplées de souvenirs, de morts et de fantômes ou l’on confond l’aube à l’aurore.

La proximité de la mort renforce l’intensité de l’existence, la résorption du temps lié à la dissolution d’exister

La fin est devant nos yeux, mais l’espoir du jour qui passe nous encourage au suivant

Vieillonge

Nos rides, sont les écrits du passé, nos visages, des palimpsestes où l’on peut déceler les différents parcours de nos vies.

Le temps qui passe marque nos corps, est il biologique ou sociologique ?

L’usure ressentie du corps et de l’esprit nous amène à une prise de conscience fataliste…nous vieillissons.

L’altération naturelle de nos facultés nous oblige à méditer sur nos existences.

Accepter avec résignation le déclin de nos propres forces sans pouvoir ralentir sa sénescence,

Il nous faut adopter de la sagesse face à ce déclin crépusculaire.

Sérénité

Nous permettre de la retrouver est gage d’une détente physique et psychique.

Mais comment ? dans cette période de doute universel où les rigueurs de la vie assombrissent notre avenir.

Accéder à une relaxe physique permet à notre cerveau d’émettre des ondes relaxantes et ainsi de renforcer notre système nerveux .

Massage, méditation, attouchement sensoriel pour nous reconnecter à notre intérieur.

Les épreuves de l’incertitude

Créant des sentiments de défiance et d’anxiété, elles remettent en cause notre intégrité individuelle

Notre insertion dans la communauté nous garantissait une liberté individuelle dans cette cette institution collective , elle nous enrichissait

La situation actuelle nous oblige à la méfiance de l’autre et l’injustice nous guette.

Nous devenons soupçonneux et sommes soupçonnés

Les séquelles du passé

Sommes nous déterminés par nos expériences, voire celles de nos aïeux.

Les fortes émotions du passé laissent elles des traces dans nos comportements quotidiens

Leurs ascendants dans nos inconscients favorisent leurs transmissions et influencent notre présent.

Leur cortège de conséquences envahissent et perturbent notre existence. La prise de conscience de ce qui ne nous appartient pas, peut être libérateur en nous désencombrant d’un passé et nous débarrasser de certains problèmes existentiels.