Hédonistes du corps

Éternel dilemme , le conflit entre la pensée et l’acte.

Ou, l’influence et les séquelles du passé sur le corps du présent

L’imaginaire en opposition avec le moment présent , se révolte de ne pouvoir changer les choses.

Souffrance émotionnelle , responsabilité d’un échec annoncé, perpétuent les séquelles.

Un plaisir immédiat qui se mue en déchirure interne.

Concilier les sentiments amoureux et la Liberté érotique et ne renoncer à aucun des deux.

Combinaison gagnante

Il ne suffit pas d’avoir un centre d’intérêts commun.

Certes, aimer la même musique, la même littérature peut être plaisant.

Mais les antagonismes peuvent se compléter.

Seul, à long terme, ceux qui savent apprécier la présence de l’autre est facteur de réussite.

L’alchimie épidermique, les effluves corporelles, l’aura, sont des liens bien plus solides.

Le sourire dans lequel ont se perd, le regard qui nous éblouit, cette voix qui nous fait vibrer.

Sont toutes des combinaisons gagnantes

Amour naissant

Ce sentiment échappe à tout contrôle.

Dépassé, hésitant , l’intelligence reléguée au second plan, nous nous défendons par une résistance première en analysant les contraires.

Puis , les doutes et tourments nous obligent à analyser nos emois

Partager notre intimité, ce laisser aller à la séduction.

Trouver un compromis entre le côté ludique de la séduction est l’empathie de la découverte et le couple sera..

Hélas etc…

Pourquoi mentir au-delà même du bon sens, la vérité éclate toujours un jour ou l’autre, et les dégâts occasionnés sont toujours lourds de conséquences.

Certains font une distinction entre différents types de mensonges, argumentant ce trait de leur personnalité par une justification toute aussi empreinte de données plus ou moins véridiques dans lesquelles d’ailleurs ils finissent par se perdre.

Peut – ont admettre un mensonge, sous prétexte qu’il est pieux ? ?¨¨ ! ! ! ( selon la conscience collective, les mensonges pieux existent et sont accepter ?).

Peut-il être pieux ? !!, alors que théologiquement le mensonge et issue du malin. Y a- t-il des situations qui justifient le mensonge ?

Bon nombre de pratiquants vous diront que Oui, c’est comme une gifle, elle n’est ni bonne,  ni mauvaise  c’est le pourquoi de la gifle qui définit son importance, pour blesser et par colère, elle est mauvaise, pour calmer  et/ou ranimer elle est bénéfique.

Et bien non, cela n’est pas valable pour le mensonge.

Le mensonge est l’arme des faibles et des lâches qui n’étant pas capables d’assumer leurs personnalités, cachent leurs actes  du plus bénin au plus grave, par des fabulations issues de leurs esprits tortueux et égoïstes, car, pensent-ils au mal qu’ils engendrent à travers leurs mensonges ?

Pensent-ils aux situations ambiguës qui en découlent et qui créent la blessure chez l’autre ?.

Mentir c’est ne pas respecter un principe fondamental qui est le respect d’autrui.

Les fondements de notre société, sont basés sur des principes d’ordre religieux et civique, si nous acceptons d’en bafouer ne serait- ce qu’un seul, alors pourquoi respecter les autres et, si cela était, pourquoi nous étonner  des conflits planétaires existants.

Harcèlement émotionnel

Amitié ou amour, il rend insatiable et malheureux

Toute relation fragilise, les affects et émotions sont toujours en décalage

Équilibrer le bon au mauvais, le négatif au positif

Comment nous en affranchir et retrouver notre intégrité,

nous permettant d’apprécier l’autre et peut être d’aimer .

Aimer sans craindre la dépendance affective, accorder la liberté

Larmes

De ces larmes qui soudain nous voilent le regard et dont les sanglots nous ramènent à une faiblesse que l’on a refoulée.

Lutter pour préserver un semblant de sérénité dans ce vécu chaotique.

Ne pas comprendre les tréfonds de nos âmes et les sentiments antagonistes qui perturbent nos pensées et nos actes.

La noirceur de ces pensées subsume cette souffrance émotionnelle.

Et pourtant…..

Le bonheur aussi amène ces larmes !!