Passé – Présent

Que de souffrance dans cette attente, que d’espoir dans ces jours qui passnte, à attendre une chimère.

Une séparation, pire une déchirure, une partie de soi qui disparaît, alors que cette présence nous paraissait vitale.

Cette douleur lancinante qui chaque jour nous plonge dans les souvenirs et le vide de notre quotidien, justifiant mon acrimonie.

Et soudain cette résurrection dûe au hasard,  une rencontre, un sourire, un regard et l’on se plait à espérer.

La douleur et la souffrance du passé que nous avions ressentie s’anille pour laisser la place à ce présent et aux sentiments naissants.

Elle aurai dû..’’’Elle aurai pu !!!

Comme il me serai agréable de penser à elle avec bonheur et soulagement.

Les souvenirs que je n’ai pas me manquent, et je me réjouis de ceux qui se sont effacés par pudeur, par protection .

Aucune rancoeur, aucune colère, que de la tristesse d’une enfance volé.

L’hédonisme fut ma quête et ma fuite la réponse.

La recherche du bonheur par la somme des plaisirs auprès de toutes celles qui devaient prendre sa place, compenser ses manquements.

Elle aurai dû m’aimer, pour me permettre d’aimer….

Elle aurai pu m’aimer, pour me permettre d’exister.

Instant présent

Notre corps réclame l’aponie et nos âmes l’ataraxie.

L’apprentissage du présent, la conscience du moment, le lâcher prise…

Apprendre à perdre son temps pour ainsi le retrouver.

On se doit de développer une flexibilité mentale pour pouvoir interagir entre le passé, le présent et l’avenir .

Acceptons que le passé n’est plus, que l’avenir n’est pas et que seul le présent est…

Offrons nous un moment de rien!!, simplement être conscients du moment présent

Bonheur du Présent

Au fil de mes pas, un kaléidoscope de pensées s’entrechoque dans mon esprit et me font prendre conscience de mon avenir

Le plaisir du rayon de soleil qui réchauffe mon visage, le bénéfice d’une marche dans cette  nature qui ce réveille de l’hiver.

Ces fleurs qui percent la neige, cherchant la chaleur de ce printemps qui s’annonce.

Ces couples qui, main dans la main, marchent au bord du lac et sourient au bonheur d’être deux.

Je suis seul,  je suis bien !!!

La solitude me sied, l’indépendance de mon temps, la liberté de mes actes….

Le non partage de mes pensées.

Seul, de rares moments, mais de grande intensité, perturbent cette sérénité du célibat.

Je ne regrette pas ce qui m’a amené là.

La souffrance de perdre son quotidien, la peur du lendemain, sont maintenant largement compensés par ce  bonheur du présent.

Confiance

Lorsque l’on a fait l’expérience de la désillusion, on est peu enclin à la confiance.

La confiance pourrait être comparée à la foi, salvatrice lorsque l’on en use, destructrice lorsqu’elle nous trompe.

Alors, on tombe dans les rets de la tristesse qui nous envahit, et nous précipite dans le vide de notre existence et l’escapisme nous guette.

Heureusement, le mystère de la vie, la magie du quotidien, nous permet d’intégrer le malheur des épreuves, aux joies futures et nous plongent dans un espoir élégant.

Equilibre Emotionnel

La stabilité émotionnelle de notre enfance est le facteur primordial de notre équilibre émotionnel en tant qu’adulte.

La responsabilité des…..Grandes personnes !!!! , leurs comportements volontaires ou involontaires, vont façonner notre avenir relationnel.

Nous devons apprendre à réguler nos pensées vers le positif, mais !!!

Choisir entre la tristesse ou le désespoir , la colère à la rage….

Trouver l’équilibre.

Evoluer dans nos pensées

Avoir la sagesse créative, chercher la vérité dans l’illusion du savoir.

Apprendre, reconnaître ces manquements, s’instruire….

Ne pas induire une situation que nous subirions.

Ne pas créer de paradoxe par nos choix.

Trouvons notre sensibilité, notre intuition pour affiner au mieux nos relations.

Acceptons notre vulnérabilité et revendiquons notre droit à l’erreur.

Ne colmatons pas les brèches de nos manquements par des pirouettes narcissiques, mais affirmons notre singularité.

Copyright© 2020

Changement

La transition d’une vie vers une autre laisse des séquelles que l’âge alourdit.

Une vie défaite…..ou la défaite d’une vie .

S’affranchir d’un passé, d’habitudes, oser penser autrement.

Etre en exil toujours et partout…

Il a suffit d’un départ, pour me permettre d’arriver.

De la douleur du manque, pour fuir l’excès.

Il faut un certain relâchement de notre quotidien pour que les souvenirs affleurent nos pensées.

Copyright© 2020

Libéré par le chemin

Le chemin, nous libère de nos entraves quotidiennes.

C’est un dévoilement progressif, kilomètre après kilomètre.

On apprend à se dépendre de nous mêmes à se déporter de la réalité.

Le chemin est un miroir, où l’on ce voit tel que l’on est , impossible de ce cacher.

La libération de notre moi, et de nos contraintes, familiales, professionnelles et autres, vont nous permettre d’accéder à notre propre altérité.

Il me plait de cogiter éperdument au fil de mes pas, suscitant des émotions inattendues.

Copyright© 2020