Détachement fataliste

Conditionné à répondre de manière standardisée aux événements, nous ne pensons plus, ne prenant plus le recul nécessaire, nous permettant d’avoir un sens critique, dirigé par des stimuli sociaux. Réagissons!! Ce monde n’est pas une fatalité, nous devons contrer la peur, préserver l’empathie, croire aux autres, sortir de la solitude par un engagement dans leLire la suite « Détachement fataliste »

Illusion du moi

Les réseaux qui ce veulent sociaux entraînent une instabilité permanente de l’estime de soi. Leur versatilité nous ramène à l’anonymat. L’image de la liberté qu’ils nous font miroiter, laisse à penser d’un moi sans limites. Jetés dans l’existence par ce leurre, l’inégalité social engendre la défiance et génère des rapports de force, de compétition. RéapprendreLire la suite « Illusion du moi »

Prolétarisation de l’existence

Déclassement social, pas que !! Les normes de la société ont changées, remplacées par des protocoles ou l’individu ne ce retrouve plus. Les performances, les enjeux économique font de nous des concurrents, des machines à produire pour atteindre un exceptionnel qui sera quotidien le lendemain, nous obligeant à l’escalade de la rentabilité. Comment croire enLire la suite « Prolétarisation de l’existence »

Doute affectif

Rendre la tendresse dont on s’est sentis privés et prendre conscience de la réalité des sentiments de l’autre. Allez vers l’autre, c’est se retrouver soi même et se venger d’un passé affectif douloureux. Chercher la réponse à ces questionnements pour vivre le présent c’est abandonner au présent, le temps qui lui est dû.

Dépendance affective

Identifier sa relation, faire le lien entre le passé et le présent. L’insécurité affective du moment est le reflet de l’instabilité émotionnelle d’une relation familiale ou l’on a ressenti le rejet, la négligence, l’exclusion. L’ hyper activité, l’énergie extrême, sont des indicateurs d’instabilité affective. Fuite émotionnelle ou recherche de l’amour inconditionnel

Anesthésie affective

La souffrance d’une réalité vécue établit un paravent d’émotions négatives, et fausse notre perception de l’avenir. Les souvenirs parasitent notre réalité présente, et rétrécissent nos perspectives de bonheur. Ne pas tomber dans la procrastination, aller de l’avant, sans toutefois tout miser sur l’avenir, au risque qu’il ne devienne un passé douloureux.

Rumination

Comment savourer le présent, lorsque nos pensées sont déjà à l’avenir. Nos spéculations anxieuses issues de nos ruminations constantes, ne nous permettent pas la sérénité de l’instant présent. Cette hyper vigilance du futur, nous déconnecte et induit des croyances préjudiciables qui perturbent notre vie du moment Spirale émotionnelle, ce tourbillon de pensées génèrent d’autre problématiqueLire la suite « Rumination »

Personnalité

Nous avons tous tendance à cataloguer les autres dans des cases préconçues par l’idée que l’on ce fait d’une personne, de par son attitude, son langage corporel, son expression verbale  Nous cherchons naturellement à valider nos jugements par une analyse toute personnelle en relation avec notre propre vécue, reliant l’ensemble de nos perceptions à l’entitéLire la suite « Personnalité »

Prosodie

Il nous faudrait accepter de faire le deuil de la perfection et garder une attitude linéaire dans nos vies. La situation nous oblige à l’improvisation, mais aussi au devoir de nous adapter. Antagoniste, ces deux actions n’en sont pas moins compémentaire. S’adapter reste une fuite en avant, et nous oblige à subir, c’est simplement vouloirLire la suite « Prosodie »

Hier,Aujourd’hui, Demain

Dès la première ligne de ce texte, il fera partie du passé, alors qu’il se veut être un message d’avenir Ne pourrions nous pas vivre le moment présent pleinement, comme un pont entre le passé et l’avenir Trouver un nouveau sens au présent, celui d’être la toile de fonds de moment simple, mais vécue intensément.Lire la suite « Hier,Aujourd’hui, Demain »