Animalité Humaine

L’effort que fait l’homme pour s’ouvrir à tous ses instincts les plus basiques fait qu’il se rapproche de son animalité, de cette animalité qui l’écarte de l’attention portée à ses sens, au profit d’une sensibilité nuisible.

Renouer avec ses sens, ses instincts premiers tels que le plaisir dans sa simplicité n’est possible que si on lui accorde toute l’attention voulue.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :