Exister pour soi.

Ne pas avoir les mêmes priorités, ni même le même attachement affectif, être résigné et vivre avec plus de détachement, sans plus rien attendre ou exiger de l’autre et se contenter du peu que l’on nous accorde.

Envisager l’avenir incertain de notre vécu, se concentrer sur soi alors que l’on a tellement envie et besoin de partager avec l’autre , les voyages, les découvertes, cette vie à deux , dans l’action et ou dans l’ennui.

Exister pour soi-même, alors que l’on n’existe que pour l’autre

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :