Le goût de l’autre

Cette flamme qui nous emporte et nous transporte

Ce regard qui se trouble, ce cœur qui s’accélère

Nos sens exacerbés par le désir

Kaléidoscope d’émotions

Refuge et abandon, dans le creux de ce corps désiré

Goût sublime de l’Etre aimé.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :