Notre animalité

Nous ne sommes pas de purs esprits et notre survie démographique est tributaire de nos pulsions sexuelles, qui nous éloignent de notre humanité en tant qu’être supérieur.

Libérateur de nos tensions, le sexe occupe nos esprits bien plus que les plaisirs spirituels.

L’acte est le garant de la pérennité de la race et nous fait oublier nos angoisses existentielles.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :