Quête de l’autre

Le chaos surgit lorsque l’autre part.

Une immense douleur et la prise de conscience qu’il n’y aura plus de baisers, de câlins, de rires partagés.

Les rêves à deux, les projets, l’avenir devient un gouffre béant d’ou l’on chute dans un tourbillon d’angoisse.

Étrangement l’envie de l’autre s’amplifie, comme si le manque créait le besoin.

Refait on sa vie, ou simplement la continuons nous.

Être enfermé dans son chagrin, n’est en rien porteur d’avenir.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :