Être qui l’on est

Bien que les excuses fassent parties de nos défenses naturelles , elles ne peuvent devenir un réflexe de défense verbale

Il nous faut donc être responsable et assumer nos choix en fonction de nos besoins, nos envies, nos valeurs 

Mais que faire lorsque l’on se trouve devant une décision dont les seules options restent insatisfaisantes 

Pour s’émanciper d’une situation douloureuse il nous faudrait développer un égoïsme sain avant que la rupture ne s’impose 

Oser faire des choix à partir de nous mêmes, c’est retrouver notre authenticité

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

2 commentaires sur « Être qui l’on est »

  1. « Avant de prendre une décision pense et inquiète-toi, mais une fois qu’elle est prise, libère-toi des pensées et des inquiétudes. Ensuite il y aura des millions d’autres décisions à prendre ».
    ~ Juan Matus (via les ouvrages de Carlos Castaneda) ~
    Amen!

  2. Existe-t-il un égoïsme sain ? N’est-ce pas plutôt le dépassement qui s’impose comme étant salutaire, ou bien… ?

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :