Conflit bénéfique 

Le contraire de l’amour n’est pas la haine, mais l’indifférence 

Traiter l’autre avec indifférence c’est nier sa souffrance, son existence propre,  c’est l’humilier 

Une situation de discorde ravivée par un passé brûlant et soudain l’autre devient le support de notre courroux 

Mais le conflit reste bénéfique, le désaccord nous permet la rencontre avec l’autre et met en valeur nos divergences, nos contradictions, nos incompatibilités dans un esprit de construction harmonieuse du couple

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

Un avis sur « Conflit bénéfique  »

  1. En effet l’indifférence renvoie à un sentiment de solitude profond, de rejet. C’est souffrant.
    Le conflit fait partie de la vie. Il peut être destructeur ou constructeur…
    S’il dérape vers la dégradation de la relation, il sera vécu négativement.
    Et s’il est assumé et géré conjointement, il devient facteur de croissance et moteur de changement.
    Bon vendredi ☺

%d blogueurs aiment cette page :