Heuthymie

Parce que le plaisir dans sa grande généralité est le principe même de la vie, il ne nous reste qu’à trouver la tranquillité d’esprit nécessaire au bonheur.

Pour atteindre l’ataraxie, nous devons maîtriser nos émotions, canaliser nos doutes, ne pas tomber dans les excès, éviter la colère, la souffrance morale face aux aléas de la vie.

L’aponie peut et doit nous aider dans cette recherche de bonheur est libérer notre corps.

Enfin, rejoindre l’ataraxie fonctionnelle liant le corps et l’esprit est accéder au contrôle euthonique de notre corps.

Mais lorsque l’émotionnel nous noue l’estomac, les théories deviennent caduques et la souffrance s’installe

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :