Urgence défensive

Nos émotions sont une défense lorsque notre cerveau hésite entre la fuite, la lutte ou l’évitement.

Aveuglés par les ressentis, lorsque nous prenons langue, nous devrions faire preuve de silence, évitant à l’autre de supporter l’objet de notre courroux.

Le rituel de la communication, principalement amoureuse voudrait que lorsque l’on met en évidence un doute, une demande, on amène l’autre dans notre malaise, lui laissant la responsabilité de la solution, incluant de fait, une sorte de manipulation affective.

Nous avons rarement le choix de nos émotions et lorsqu’elles nous submergent, notre sensibilité nous reconnecte à notre humanité.

Osons passer ce cap émotionnel, laissons aller nos émotions.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :