Joie

Paroxystique et inquiétante pour certain , elle n’en reste pas moins une jubilation esthétisante.

Au contraire de l’ataraxie, elle stimule le dynamisme du sentiment et permet de lutter contre l’abattement.

Excessive par sa proximité de l’ivresse, elle doit être un plaisir intégral, liant le corps et l’esprit.

Elle devrai ce partager avec altruisme dans un élan vital de création du bonheur, même éphémère.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

Un avis sur « Joie »

  1. La joie peut être provoquée par l’observation, un moment partagé qui a été agréable, un bien être intérieur, la satisfaction d’avoir atteint un objectif… Elle est spontanée.
    Mais aussi la rencontre de personnes qui nous permettent de nous perfectionner, de nous accomplir, nous donne de la joie.
    Merci pour ce partage
    Amicalement ☺

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :