Illusion du moi

Les réseaux qui ce veulent sociaux entraînent une instabilité permanente de l’estime de soi.

Leur versatilité nous ramène à l’anonymat.

L’image de la liberté qu’ils nous font miroiter, laisse à penser d’un moi sans limites.

Jetés dans l’existence par ce leurre, l’inégalité social engendre la défiance et génère des rapports de force, de compétition.

Réapprendre l’autre…, C’est ensemble que nous devons affronter l’absurdité du monde

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :