Anesthésie affective

La souffrance d’une réalité vécue établit un paravent d’émotions négatives, et fausse notre perception de l’avenir.

Les souvenirs parasitent notre réalité présente, et rétrécissent nos perspectives de bonheur.

Ne pas tomber dans la procrastination, aller de l’avant, sans toutefois tout miser

sur l’avenir, au risque qu’il ne devienne un passé douloureux.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

3 commentaires sur « Anesthésie affective »

  1. Vivre le moment présent
    Reconnaître ce qui appartient au passé et reconnaître lws résonances en nous les nommer et les accepter sans jugement nous permet de mieux nous connaître de nous accepter et de vivre pleinement notre vie avec ce qui nous habite dans la sérénité

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :