Mon pote Pascal

Je reste seul,

Seul, de cette solitude qui fait mal

Il est parti mon ami, mon contraire.

Antagoniste par excellence, nos vies nous ont réunis à travers une amitié durable

Malheureux je suis ici , j’espère qu’il est enfin arrivé à cette sérénité dont il aspirait

Le passé se glisse insidieusement dans mes pensées , nos discussions, nos rires, cette complicité dans les silences

Pourquoi faut-il qu’il y ai un décalage dans ce partage de vies, laissant la place au vide

Avons nous encore suffisamment de temps, avant de traverser le Styx, pour le perdre

et ne pas profiter des autres

Mon pote, tu est parti, mais au combien encore la

Tu est libre et libéré, je suis heureux pour toi.


Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

2 commentaires sur « Mon pote Pascal »

%d blogueurs aiment cette page :