Renoncer

Simplifions nos pensées, évitons les cogitations inutiles, cessons de ruminer le passé ou d’anticiper fébrilement l’avenir.

Renoncer, c’est éprouver le manque, donc un bouleversement émotionnel qui peut provoquer une sorte de trauma.

L’objet même du renoncement n’a de valeur que celle que l’on lui accorde et toutes douleurs dû à ce renoncement doivent être analysées pensées….pansées.

Renoncer n’est pas synonyme de lâcheté et d’échec, mais revêt une certaine valeur de courage.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :