Sursaut de désespoir

Une fatigue lancinante s’installe et l’envahit.

La lueur des bougies qui vacillent au gré d’un léger courant, semblent danser et accompagner les notes de musique que diffuse une compilation de musique classique.


Cette même musique, qui au fil des jours de sa souffrance existentielle l’a accompagnée dans les méandres de son esprit torturé de doutes de craintes et dont l’évocation de l’avenir, ressemblait à un voile noir de deuil.

Le bonheur partagé au quotidien lui manque, mais ce bonheur engendre des doutes qu’il ne peut gérer et crée une hypotonie du cœur.

L’élégie de son être la cherche…

L devrait être la ?? .

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :