Méfiance – 3

L’enfer, c’est de vivre sans les autres.

Enfermé dans nos bulles respectives, confiné dans nos murs, nous nous rendons compte que l’individualisme n’est plus une option tenable.

La confiance institue une relation avec autrui, un calcul de bien séance, un rapport d’utilité, mais nous positionne dans une situation de vulnérabilité.

La méfiance s’impose donc sans tomber dans l’ostracisme primaire.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

Un avis sur « Méfiance – 3 »

  1. La confiance permet de construire le lien social. La méfiance brise le lien. Et la défiance crée une certaine distance ce qui revient à se méfier. Où est l’équilibre ?
    Bonne journée ☺

    J'aime

Commentaires fermés

%d blogueurs aiment cette page :