Combinaison gagnante

Il ne suffit pas d’avoir un centre d’intérêts commun.

Certes, aimer la même musique, la même littérature peut être plaisant.

Mais les antagonismes peuvent se compléter.

Seul, à long terme, ceux qui savent apprécier la présence de l’autre est facteur de réussite.

L’alchimie épidermique, les effluves corporelles, l’aura, sont des liens bien plus solides.

Le sourire dans lequel ont se perd, le regard qui nous éblouit, cette voix qui nous fait vibrer.

Sont toutes des combinaisons gagnantes

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :