Chemin du passé

De la plus prime enfance, nous sommes conditionnés par les émotions des adultes nous entourant.

leur passé, leurs souffrances, leurs désillusions.

Ce petit être qui n’aspire qu’à grandir ne comprend pas, mais réceptionne ces sentiments qui l’entourent et façonne sa personnalité future.

Ne pas être aimé, ne pas recevoir nous empêche de donner.

Ce besoin d’être pour eux, bafoué par l’indifférence de ces jeunes adultes encore trop enfants et qui ne peuvent, ni ne veulent donner puisqu’ils sont encore dans la recherche de leur propre reconnaissance.

j’ai cherché leur regards, leur reconnaissances, leur amour mais n’est reçu que …..

Je cherche le chemin me menant vers cette amour de l’autre , cet amour de moi même non pas empathie, mais bien amour, inconditionnel, entier,

Comme j’aimerai pouvoir aimer….

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :