Princes du vent

Que cela soit Zephir, qui par une brise légère, fait onduler les prairies, et véhicule par son souffle délicat, les senteurs odoriférantes.

Que cela soit Notos, qui humidifie les sols de ces pluies de saison.

Que cela soit Euros, qui balaie les feuilles mortes, permettants à la nature de ce couvrir avant l’hiver.

Que cela soit Borée, qui véhicule sa houle tempétueuse, accompagnant les vagues qui viennent mourrir avec fracas, sur les côtes.

Éole maîtrise ses sujets.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :