Ode au chemin

Pourquoi ses montées si raides

Ces Descentes si caillouteuses

Ces pistes si étroites et ses routes si laides

Pourquoi cette pluie fine qui coule dans mes souliers

Ce Soleil si chaud qui me fait tout oublier

Pourquoi cette brise légère qui ondule les prés

Ce vent violent qui courbe les blés

Pourquoi cette solitude du soir, résumé du jour, solitude du matin.

Pourquoi cette solitude qui n’existent qu’à travers l`existence des autres.

Pourquoi pas

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :