Marche Intérieure

Un long parcours à l’intérieur de soi.

Cheminer entre les âges, visiter son passé.

Redécouvrir les paysages qui nous ont servit de terrain de jeux

Ces régions de souffrance,

Ces collines de joie

Ces plaines de pleurs

Lors d’une marche, on prend conscience de l’existence  et la consistance des choses.

L’odeur, la lumière les animaux…la vie.

La solitude du marcheur est  l’expérience de la fragilité du moment.

Il me plait de me fondre dans l’anonymat des sentiers et je  pourrais continuer pour l’éternité, tant je me sens libre.

,

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :