Voyage

Étrange sensation que d’être seul dans cet aéroport, véritable kaléidoscope de race, couleur vestimentaires, d’attitudes, fourmilière d’individus qui s’agitent.

Je pars, seul !!

De cette solitude souhaité, que va-t-il en ressortir ?

Me sentir libre, aller à ma guise, ne pas parler, ne pas répondre, laisser mon esprit ce délecter de cette sensation de solitude.

Tel un pèlerin qui au fil du temps qui passe sous ces souliers, appréhende la suite du chemin et laisse vagabonder son esprit dans la construction imaginaire de ce que pourrait être son demain.

Le poids de mon sac, trop chargé d’émotions, de remords, de regrets et des douleurs résultant de ce parcours passé, m’oblige  à courber l’échine mais pas à renoncer à cette quête de l’avenir.

Publié par Tribulations cérébrales d’un Saunterer solitaire

Ne pas chercher pourquoi on marche.... La marche est la réponse.!!!

%d blogueurs aiment cette page :